Jean-Claude Brialy

«Elle est petite si petite et si grande pour
son âge. Depuis l’enfance elle aime ce métier passionnément, celui du théâtre. Elle porte
le prénom si joli de Vincianne, on croirait
une plante mystérieuse qui donnerait à la vie la couleur du bonheur, c’est aussi le prénom d’une princesse dans un conte de fées, c’est
à la fois mystérieux et poétique, c’est charmant. Derrière son sourire se cache une jeune femme courageuse, volontaire et sensible, un petit soldat vaillant prêt à mourir pour la comédie, un être délicat et discret, fou des planches et de leur enchantement. Son existence est éclairée par la lumière des projecteurs, la vérité sort de la bouche des enfants. Vincianne a la chance de nous faire croire à l’adolescent que nous gardons tous en nous. Elle est fragile et solide, anxieuse et joyeuse, la liberté lui a donné la grâce, celle de la jeunesse perdue et retrouvée - C’est un lutin échappé d’un conte d’Andersen, c’est un oiseau de toutes les couleurs en route pour le paradis, celui des enfants.»

HOLA, QUI VA Là?

ALAIN MARCEL 

"C'est une telle banalité de noter qu'elle est petite que je ne lui ai dit qu'une fois, lors d'une répétition. Elle en a pris ombrage. Pour me venger, je l'ai accouplée avec le garçon le plus immense de la troupe (dans les deux mètres) ... c'est bien simple, elle était la plus grande."